Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 13:52

                             

LAURE a beaucoup apprécié "Les mains du miracle", de Joseph Kessel.

* À la veille de la Seconde Guerre mondiale, Felix Kersten est spécialisé dans les massages thérapeutiques. Parmi sa clientèle huppée figurent les grands d'Europe. Pris entre les principes qui constituent les fondements de sa profession et ses convictions, le docteur Kersten consent à examiner Himmler, le puissant chef de la Gestapo. Affligé d'intolérables douleurs d'estomac, celui-ci en fait bientôt son médecin personnel. C'est le début d'une étonnante lutte, Felix Kersten utilisant la confiance du fanatique bourreau pour arracher des milliers de victimes à l'enfer.

MARCELINE a pas été complètement convaincue par le Tome 2 de la saga "l'Amie prodigieuse" de Elena Ferrante, ni par "l'Enfant aux cailloux", de Sophie Loubière, un peu long à son goût.

* Elsa Préau est une retraitée bien ordinaire. De ces vieilles dames trop seules et qui s'ennuient tellement - surtout le dimanche - qu'elles finissent par observer ce qui se passe chez leurs voisins.
Elsa, justement, connaît tout des habitudes de la famille qui vient de s'installer à côté de chez elle. Et très vite, elle est persuadée que quelque chose ne va pas. Les deux enfants ont beau être en parfaite santé, un autre petit garçon apparaît de temps en temps...

GENEVIEVE nous a fait découvrir "Vernon Subutex", en 2 volumes, de Virginie Despentes

* Qui est Vernon Subutex ?
 Une légende urbaine. Un ange déchu. Un disparu qui ne cesse de ressurgir. Le détenteur d’un secret.
Le dernier témoin d’un monde disparu. L’ultime visage de notre comédie inhumaine. Notre fantôme à tous.

et aussi "Autisme" de l'auteur portugais Valerio Romao.

* À travers le prisme de la fiction, Autisme dépeint sans concession le combat sans relâche d’un couple, Rogério et Marta pour leur fils Henrique atteint d’autisme. Il dresse un constat sans appel sur l’absence de structures adaptées, le manque d’accompagnement, la solitude et le désarroi des parents. Fruit d’une expérience personnelle, Autisme est à la fois le récit de cette lutte quotidienne qui envahit peu à peu toute la vie des parents et une réflexion poignante, ...

MICHELE nous a permis d'évoquer le rôle joué par les pays sud-américains qui ont "recueilli" les Nazis en fuite, à partir de l'ouvrage de l'écrivaine argentine Lucia Puenzo, "WAKOLDA"

* En 1959, sur une route désolée en Patagonie, un médecin allemand pas comme les autres croise une famille argentine ordinaire et lui propose de faire route ensemble, afin d’être moins isolés. Ce médecin n’est autre que Josef Menguele.
 Très vite, il est fasciné par l’un des enfants, une jeune fille qui porte le doux nom de Lilith et qui est bien trop petite pour son âge. La fascination semble réciproque : elle ne peut quitter des yeux cet homme si cultivé et sophistiqué. Alors, quand il s’installe finalement dans la pension fraîchement ouverte par sa famille d’accueil, tout s’accélère.

Elle n'a guère été passionnée par l'ouvrage de Anne Sainclair, "21 rue de la Boétie".

PIERRETTE a aimé "Douce Amère" de Danielle Steel.

* Jeune mère de famille, India aimerait, maintenant que ses quatre enfants grandissent, retravailler de temps en temps.
 Mais, lorsqu'elle parle à Doug, son mari, de son désir de recommencer à faire des reportages - elle était reporter-photographe -, celui-ci refuse catégoriquement : il était convenu, quand ils s'étaient mariés, qu'India se consacrerait à ses enfants. Le ton de Doug, autoritaire et cassant, et surtout le manque total d'amour dans ses propos blessent profondément India. Leurs vacances sont désastreuses.

JOCELYNE nous a déniché deux ouvrages qu'elle nous conseille :

De Louis-Jean Calvet, "La Méditerranée : mer de nos langues", disponible à la médiathèque Hélène Berr
(409 CAL)
et
"Une histoire de la frivolité", de Sabine Melchior-Bonnet, disponible également chez Hélène Berr
(391 MEL)

Elle nous a rappelé le talent de l'immense écrivain hongrois Sandor Marai, à travers son roman "les Mouettes".

* A la veille de la Seconde Guerre mondiale, un haut fonctionnaire hongrois reçoit une jeune réfugiée finlandaise qui désire être régularisée. Stupéfiante coïncidence, elle est le sosie d'une femme qu'il a aimée et qui s'est suicidée cinq ans plus tôt. Il l'invite à passer la soirée avec lui. L'imminence du conflit accroît la tension de cette rencontre énigmatique.

BERNARD et LAURA ont incité ANN à découvrir cet auteur, en particulier avec ce qui est peut-être son chef-d'oeuvre, "les Braises"

* Dans un château de la campagne hongroise, Henri, un général de l'armée impériale à la retraite, attend la venue de Conrad, son ami de jeunesse et condisciple de l'école militaire. Cela fait 41 ans exactement qu'ils se sont perdus de vue, depuis cette partie de chasse au cours de laquelle Conrad a pointé son fusil vers Henri, avant de disparaître le lendemain, sans aucune explication. Pourquoi ce geste? Pourquoi ce long silence? Pourquoi la femme d'Henri, impliquée dans l'affaire, a-t-elle toujours refusé de parler? Aujourd'hui, après toutes ces années, les deux hommes vont enfin pouvoir s'expliquer. De cette confrontation dramatique, Sandor Marai a fait un beau roman qui renoue par son style avec la célèbre Conversation de Bolzano. Roman flamboyant de l'amitié et de l'amour, où les sentiments les plus violents couvent sous les cendres du passé ...

JOCELYNE nous a enfin fortement conseillé une exposition surprenante sur la mode, au Musée des Arts décoratifs, jusqu'au 23 avril, sauf le lundi (nocturne le jeudi) au titre évocateur, "Tenue correcte exigée : quand le vêtement fait scandale".

ANN nous a montré deux courts ouvrages d'ORWELL : "Why I write" ("Pourquoi j'écris") et "Books v. cigarettes" ("Livres contre cigarettes")et a évoqué sa description des années de "vaches maigres" dans "Dans la dèche à Paris et à Londres"

* Plus d'un bon esprit, à commencer par Henry Miller, juge que Dans la dèche à Paris et à Londres est, avant même 1984 et Hommage à la Catalogne, le plus grand de tous les livres d'Orwell qui écrivait pour sa part : C'est un récit bien banal et j'espère qu'on lui reconnaîtra à tout le moins les mérites qu'on reconnaît d'ordinaire à un journal de voyages. Je puis encore ajouter ceci : Voilà le monde qui vous attend si vous vous trouvez un jour sans le sou.

LAURA partage l'avis de Michèle sur l'ouvrage de Anne Sainclair mentionné plus haut et nous annonce son intention de "s'attaquer" à la Comédie Humaine de Balzac, après en avoir terminé avec la saga des  Rougon-Macquart de Zola. Cette femme est une ogresse ! Première victime de son appétit, "Une ténébreuse Affaire" dont elle nous parlera la prochaine fois.

BERNARD enfin a évoqué "Le voyage d'Octavio", court récit d'un jeune auteur de 31 ans, Miguel BONNEFOY, fortement inspiré par l'oeuvre de Gabriel Garcia-Marquez

* Les tribulations épiques d'Octavio, un paysan analphabète vénézuélien qui va se réapproprier son passé et celui de son pays, grâce à Alberto Perezzo, un médecin de village, et surtout grâce à la belle Venezuela, qui va lui apprendre à écrire. Mais le destin voudra qu'il soit enrôlé par la bande de brigands "chevaleresques" du charismatique Guerrero, qui organisera un cambriolage précisément au domicile de sa bien-aimée Venezuela....

et a retrouvé dans son grenier la version française de l'ouvrage conseillé le mois dernier par ANN,
"Le pont du Roi St Louis", de Thornton Wilder

* Lorsque la célèbre passerelle qui relie Cuzco à Lima se rompt sous ses yeux en l'an de grâce 1714, précipitant à l'eau cinq personnes, le bon frère Juniper, prêcheur franciscain, voit en cette catastrophe l'occasion rêvée de prouver avec une rigueur scientifique l'existence de Dieu, car il ne doute pas que tout arrive par la volonté divine pour le plus grand bien des gens d'ici-bas et que l'étude de la vie des victimes le démontrera en mettant au jour la raison de leur anéantissement. L'entreprise est de taille, car divers sont les personnages en cause et compliquée leur existence.  

===

LE MAGAZINE "EN VUE", mois de mars-avril, revue des bibliothèques municipales de Paris est déjà disponible sur

http://www.paris-bibliotheques.org/en-vue

Plein de choses passionnantes au programme et les Femmes sont particulièrement à l'honneur.

Il devrait être disponible très prochainement dans sa version papier en bibliothèque.

====

J'ai oublié de vous signaler (ENTREE LIBRE mais RESERVATION CONSEILLEE
au 01 53 33 51 20 ou par courriel à l’adresse : maison.asso.12@paris.fr).

"CINEGARE",  le ciné-club de la Gare de Reuilly
Maison des Associations - Ancienne Gare de Reuilly - 181 avenue Daumesnil

CYCLE WESTERN

"My Sweet paper land", de Himer Saleem, film très original, qualifié de "Eastern spaghetti", déjà diffusé au Ciné-Gare mais que vous pouvez retrouver à la télévision sur la chaine ARTE le MERCREDI
1 ER MARS à 20 H 55, avec l'actrice qui fait l'évènement à chacune de ses apparitions, Golshifteh Farahani.

CYCLE HEROINES

Déjà projetés : "Betty Boop" de Grim Natwick et "La Cité des Femmes" de Fellini

Programmation à venir :
Jeudi 16 mars 2017 à 19h30 : "L’Homme qui aimait les Femmes" de Truffaut
et
Jeudi 6 avril 2017 à 19h30 : "Femmes du Caire" de Yousri Nasrallah

===

J'ai également repéré ce qui suit :

Concert au profit de SOS Méditerranée

Mercredi 8 mars 2017 à 20h, le Conservatoire municipal Paul Dukas organise un concert exceptionnel avec la pianiste Anne Queffelec, au profit de l’association SOS Mediterrranée.

Réservation indispensable :
par mail resa.idf@sosmediterranee.org ou par téléphone au 01 83 64 79 31

Participation libre sous forme de don

===

N'oubliez pas non plus, dans le cadre du Printemps des Poètes, nos rendez-vous

LE SAMEDI 11 MARS, au Square Contenot, au local de DELIDEMO

Le SAMEDI 25 MARS, dans les locaux de la CAF, de 14 h 30 à 17 h 30

===

Notre prochaine rencontre à la CAF, dans le cadre des "Petits Cafés Littéraires", aura lieu le JEUDI 16 MARS à 10 h 15.

A bientôt.

Bernard P.

Partager cet article

Repost 0
Published by Délidémo - dans Cafés littéraires
commenter cet article

commentaires

L'association

  • : Le blog de l'association Délidémo
  • Le blog de l'association Délidémo
  • : Délidémo est une association pronant l'accès à la lecture pour tous. Elle propose de nombreuses actions autour du livre et de la lecture : portage de livres à domicile, bibliothèques de rue, lecture à voix haute et ateliers créatifs.
  • Contact

Contact

Association Délidémo

70, rue du Rendez-vous

75012 Paris

Tél : 01.53.17.61.19

courriel : delidemo@orange.fr

Albums photos