Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 19:20
100 4334

D’un mur de la salle Nation planent des oiseaux  colorés tandis qu’en contrepoids les croquis d’Alix Roméro-Marrey, réalisés de mémoire, sont encadrés et suspendus face à cet envol.

 

photo avec patient
100 4335

Pour cette occasion, la Mairie du 12ème, la DAC,  les bibliothèques de la Ville de Paris sont représentées ainsi que l’hôpital Rothschild avec sa Directrice Madame Françoise Liétard et sa Cadre Supérieure
de Santé, Christiane Boudier, Chargée de Coordination sur le Projet « Santé, Art et Culture à l’hôpital. »

20131030 144436

 

L’équipe de bénévoles de Christiane Boudier et celle de l’association aident les patients 
à descendre jusqu’à la salle Nation.

Le public prend place au fur et à mesure et à son rythme.

 

Le livre en attendant d’être découvert, repose sur son pupitre. 

 

022 (2)

L’imposant piano blanc de la salle Nation restera muet dans son décor puisque la musique viendra du vent et des cordes des instruments, joués par Alessandra Giura Longo à la flûte et
Deborah Walker au violoncelle.

"Hadasha" de John Zorn annonce le début de l'événement. 

Après un préambule de Françoise Liétard,
Chantal Giordani, vice-présidente de
Délidémo, présente l’association et fait part aussi, de son expérience durant le « lundi poésie » :

 

« De la poésie parce que c’est un genre littéraire en harmonie
avec notre action se voulant atypique, immédiate et spontanée,
offrant ainsi aux patients un espace de respiration
dans leur environnement médical et souvent solitaire.
Nous étions soucieuses d’apporter aux patients grâce
aux mots poétiques, de la douceur, de la fantaisie et
les réminiscences possibles que les textes savent déclencher. 


Nous nous souviendrons toujours de cette femme souhaitant
entendre « Sensation » d’Arthur Rimbaud
et de ses larmes de joie à l’écoute du poème :


« Vous êtes des papillons tombés du ciel et qui
vont illuminer ma nuit » nous avait-elle dit avec douceur. »
 



100 5398

Les regards se posent sur ce grand livre épais au format paysage relié d’une toile écrue dans lequel sont réunis tous ces souvenirs. Pour
l’instant, seule la fenêtre découpée laisse apparaître son titre, écrit
« à la manière des grands-parents » avec des lettres bien reliées entre elles où la plume trace des arabesques en majuscules. 


Après cette introduction, la musique de
Tom Johnson accueille les lectrices de
Délidémo qui s’installent
devant un voile d’écriture.

 


La lecture retrace le cheminement
des lectrices durant « le lundi poésie ».
Elle commence avec cette première fois
où chacune d’entre elles
a dû lors d’un lundi, frapper avec hésitation
à la porte blanche du patient. 
100 4764
Photo lectrices             

Vient ensuite une lecture de moments choisis du livre « Chambres en poésie, poésies en chambre »dans laquelle les lectrices à tour de rôle vont être les narratrices  de ce parcours poétique en faisant entendre la voix du patient et celle du poème. À cette lecture s’ajoute la musique d’Alessandra Giura Longo et
de Deborah Walker en harmonie avec le texte. Des ponctuations musicales accentuent les mots et des extraits
plus longs, ouvrent  la réflexion sur ces passages vécus. 

 

En arrière-fond et comme un fil conducteur tout au long de la lecture,
trois thèmes qui s’entrecroisent autour du patient

« le corps, la mémoire et la maison ».
Il est possible de ressentir à quel point la proposition du « lundi poésie »
a su déclencher le questionnement et l’étonnement
dans le quotidien hospitalier du patient. 

 

La lecture du texte fait entendre les réactions de ces personnes.

Comme les croquis, elle pose leurs attitudes dans leur environnement et met l’accent sur le côté éphémère et instantané du « lundi poésie » tout en soulignant la force du présent. 

20131030 144453
20131030 144507

La poésie par ses rimes ou ses vers a su déclencher dans les échanges avec les   personnes une palette d’émotions dont les couleurs se révèlent à la fois douces et  vives en passant par un dégradé de nuances. Et c’est cette attention dans l’instant qu’ont dû vivre les lectrices, qui permet de ressentir la précision du récit à l’écoute 
des passages lus. 

 

Lorsque la lecture des passages du livre s’achève, les lectrices posent chacune leurs textes et lisent un ou deux poèmes qu’elles
affectionnent particulièrement car elles les relient à un moment précis avec un patient. Ainsi, le poème lu aura toujours pour elles, l’empreinte d’un visage  particulier que
seules leur mémoire garde en secret.

Les remerciements sont évidemment nombreux. Beaucoup ont participé à
ce projet et à la conception du livre.

Cependant, Fabia Hacine-Gherbi, 
responsable de l’association Délidémo, tient
à remercier tout particulièrement les patients de l’hôpital Rothschild, ces femmes et ces hommes qui ont ouvert leurs portes pour entendre de la poésie mais aussi tous ceux qui n’ont pas voulu et qui ont eu la
possibilité de dire « non ».

 

021 

 

La musique d’Érik Satie marque la fin de cette présentation
et le livre « Chambres en poésie, poésies en chambre » se laisse découvrir…

 

20131030 144222 

Un exemplaire de
« Chambres en poésie,
Poésies en chambre »

est consultable
au local de L’Association Délidémo
sur demande.

 

 

  Lectures 

 

  Il était une feuille de Robert Desnos

  Les mains d’Elsa de Louis Aragon

  Roses du soir de Renée Vivien

  Sensation d’Arthur Rimbaud

  Le Voyage de Charles Baudelaire

  J’aime l’araignée de Victor Hugo

  La Femme de Loth d’Anna Akhmatova

  La Fourmi et la Cigale de Raymond Queneau

   

  Mais aussi

 

   Il viendra  de Baptiste-Marrey,
  Recueil : Ombres par-dessus
  mon épaule

   Il y a des matins… dAndrée Chedid
  Recueil : Par-delà les mots/
  Au cœur du coeur

   Au fond du visage dAndrée Chedid
  Recueil : Poèmes pour un texte/
  Au cœur du coeur

   Préhistoire de Jeannine
  Dion-Guérin,
  Recueil : Le tracé des sèves

   Le coin des lèvres
  de Pilar Gonzalez España
  Recueil : Je veux
  que les mots me sauvent

 


            

  Musiques   


 Hadasha de John Zorn    

Infinite Melody n°2 de Tom Johnson  

Loosin Yelav (Arménie)   
extrait de Folk Songs
 de Luciano Berio  

ChildrenSong n°15 de Chick Corea  

Buciumeana (Danse de Bucsum)   
extrait de
Danses populaires roumaines
de Bela Bartok  

ChildrenSong n°4 de Chick Corea  

Infinite Melody n°4 de Tom Johnson  

Brâul (Danse du châle)   
Poarga Româmeasca (Polka roumaine)   
extrait de Danses  populaires
 roumaines   
de Bela Bartok  

Children Song n°6 de Chick Corea  

1ère Gnossienne d’Erik Satie  

 

Tous les arrangements
sont  
d’Alessandra Giura Longo  
et
Deborah Walker  

 

          

 

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 11:02
100 4766

 

Les séances du « lundi poésie » depuis le mois de mars 2012 dans l’intimité du patient ont été marquantes tout autant dans les vies des personnes hospitalisées que dans les vies des lectrices.

Ces entrées immédiates et ponctuelles ont bousculé les émotions de chacun.

Tant de mots et tant de réflexions ont su marquer ces visites poétiques.

De ces rencontres éphémères autour de la poésie avec les patients, l’envie de  garder une trace s’est concrétisée avec le projet d’un livre, réalisé et relié par l’association Délidémo, faits de textes, de poèmes et de croquis.


 

Ce livre est une histoire poétique posée dans le temps et construite dans l’intimité des chambres de l’hôpital Rothschild. 

Une histoire de rencontres
avec des femmes et des hommes
que l’association Délidémo a eu la chance de croiser
grâce à la poésie. 
 

« La lecture libère la parole »

et l’écriture a permis de la poser doucement
pour que chaque lectrice et chaque patient
sans se dévoiler puissent s’y reconnaître.

 

C’est donc le Mercredi 30 octobre 2013 à l’occasion de la Semaine Bleue que l’Association Délidémo a présenté au sein de l’hôpital Rothschild,

la réalisation de son livre :
       

AFFICHE-DELIDEMO-OCTOBRE-2013-A4-1

 « Chambres en poésie, Poésies en chambre. »

  

 

 


 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 11:06

chantons-à-tous-âges

 

Le 24 mai dernier se tenait un colloque à l'Hôtel Dieu : La voix, partenaire du soin.

Ce rendez-vous auquel Délidémo a participé rassemblait de nombreux acteurs culturels, psychologues, musiciens et soignants intervenant en gérontologie ou auprès de publics handicapés.

Pour Délidémo participer à ce rassemblement autour de la voix s'inscrit en cohérence avec les interventions régulières que nous dispensons à l'hôpital Rothschild : les Lundis Poésie.

Aussi cette journée d'information a pu nous apporter un éclairage nouveau et pertinent quand à notre action avec ce type de public.

La communication non verbale est un language indispensable pour celui qui prend soin d'autrui.
Faire de sa voix un outil de soin. Comment l'utiliser pour prendre soin?
Cette journée donne des outils pour connaître et identifier ces éléments de base de la communication.
A partir de temps d'enseignements et d'exercices vocaux, orchestrée comme une répétition, elle permet d'apprendre à connaître sa voix, savoir écouter celle d'autrui, trouver le plaisir du chant pour soi, pour l'autre, ensemble.

Si le chant choral était au coeur de cette journée, l'utilisation de la voix pour la lecture possède des bienfaits similaires :

Lire un texte ou une poésie c'est un peu comme interpréter une partition.

    

La voix à cette capacité de refléter l'âme d'un texte. Il y a des nuances, des intentions à respecter, des silences à faire vivre. Aussi,  comme avec le chant choral celui qui lit à voix haute doit savoir être non seulement à l'écoute du texte mais aussi des réactions de son auditeur.

Ainsi par ce biais on entre dans une situation de communication non violente et dans une écoute de qualité avec l'autre.

Mais pas seulement.

La lecture au chevet de poèmes permet aux patients de raviver la mémoire, de ressentir au travers du texte des éléments de leur propre histoire personnelle tout comme
"se rappeler une chanson de son enfance, la chanter peut aider à en retrouver le contexte, les événements associés"

Lire à voix haute c'est aussi un instant sensible. On se met un peu en danger, on donne un peu de soi et c'est finalement cela dont l'auditeur nous est reconnaissant.

Savoir écouter, savoir entendre et laisser la place à l'autre s'apprend. C'est ce qui est au coeur du travail choral dont Michel Serre disait : "une chorale c'est l'image parfaite d'une société ou ce qu'elle devrait être." De plus une chorale rassemble, fédère des personnes venant d'horizons divers qui sans la chorale ne se seraient jamais cotoyées.

Tout comme la lecture à voix haute qui permet de partager des émotions universelles.

 

Alors si le chemin de la voix vous chante, sachez que nous recherchons des volontaires pour lire à voix haute auprès de personnes âgées malvoyantes. Nous contacter.

     

A noter en Juin, deux événements autour de la voix  


Du 14 au 17 juin

Festival Vox de Montreuil autour de la lecture à voix haute.

 

Dimanche 24 juin, Voix sur berges autour du canal

Saint-Martin.

 

Pour aller plus loin

Culture et hôpital


Créée en 2003, Culture & Hôpital est une association dont l’objectif est de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie et au maintien du lien social des personnes hospitalisées, vivant en institution et soignées à domicile, par des pratiques artistiques et culturelles.

A Coeur Joie - Les choralies

Fédération internationale de chorales

Repost 0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 14:50

 

 

C’est bientôt le printemps,

Les arbres des forêts et d’ailleurs,

Vont reprendre leurs feuilles vertes qui au gré du vent tournoient comme une toupie.

Sylviane

(extrait de prête-moi ta plume)

pmtp1 mars2012

L’évènement national, Le printemps des poètes s'est achevé la semaine dernière, et nous gardons encore le souvenir des sourires, des mots et puis des chants des patients de l’hôpital Rothschild, de la joie partagée autour de la poésie.  


Intervenir à l’hôpital est une mission délicate mais  elle apporte presque toujours de beaux instants de complicité. 

 

Mars a été l’occasion pour Délidémo de réaliser ses premières interventions à l’hôpital, de rencontrer personnel et autres associations intervenantes et ainsi de tisser les premiers liens. 


Prête-moi ta plume,

petit atelier d’écriture itinérant

 

« Venez-vous de Shangai ? », entendu le 14 mars dernier, alors que vêtues de nos vestes bleues de chine, de nos poèmes et de nos oiseaux,  nous nous préparions à intervenir dans les services rééducation et gériatrie de l'hôpital Rothschild.

 

Notre mission : Offrir un moment d'échange et de poésie aux patients qui pour certains sont là pour une durée indéterminée.

 

Prête-moi ta plume, création originale de Délidémo est un atelier de troc de poèmes que nous avons l’habitude de proposer dans les quartiers. Le principe est le suivant : un texte écrit pour une proposition piochée. 

 

Compte tenu de la spécificité du public en hôpital et des handicaps (moteurs et psychiques), nous nous sommes positionnées en tant écrivain public afin de recueillir, susciter et remettre en mot la parole brute.

   

 

pmtp3

Parfois ce n’est pas facile on a l’impression de ne pas être comme il faut »

Edouard Manceau


Fallait toujours être la meilleure et moi j'étais trop forte mais dans le sens qu'on l'imagine...FORTE avec 15 kilos en plus qu'aujourd'hui où je repense à mes kilos en trop qui aujourd'hui me font défaut. Suzette


En Espagne, la toupie était en os, elle était taillée. On faisait des concours avec de celle qui tournait le plus longtemps. C’était avant qu’elle devienne en fer.

Josepha

 

« Le privilège de l’enfance pour qui la beauté le luxe, le bonheur sont des choses qui se mangent »

 

St Honoré, tartes, mille feuilles, bonbons à la menthe…Avec deux sous s’acheter des rubans de réglisse. Pour moi, un grand privilège.

René

Poésie en chambre

En gériatrie nous avons transporté une cage à poèmes directement dans les chambres des patients. La  plupart ont bien accueillis cette initiative. Ils étaient ravis de nous voir surgir dans leur quotidien et de piocher poèmes et aphorismes comme s'il s'agissait de "biscuits de la fortune".
  

Les paroles se sont alors débridées et l'échange a pu avoir lieu. Cela a aussi été l’occasion pour nous de prendre contact avec les personnes  intéressées par la lecture à voix haute. 


Intervenir directement dans les chambres des patients est une expérience forte et parfois déconcertante, soumise aux aléas de l’état de la personne, mais riche de sens.

  

 

 

 

 

pmtp4

  

De même qu'animer en gériatrie est délicat, il s'agit de proposer un temps d’activité, qui ne soit ni infantilisant ni obligeant.

 

L'intention de notre action  Les Lundis poésie est donc d'offrir un moment de lecture et d'échange directement dans le lieu de vie du patient et ce afin de d'instaurer une relation différente, basée sur la confiance et le respect de l’autre dans ce qu’il a d’unique.

"Aide à l'accès au livre et à la littérature pour les personnes âgées"

Action financée par la région IDF

  partenaire idf
     

 

 

mars_rothschild

Printemps des Poètes

"enfances"

 

A l'hôpital Rothschild

Café littéraire


Merci encore à tous ceux qui ont pu être présents ce Dimanche 18 Mars.

 

Quelques photos de l'événement...

(par Xiane, bénévole à l'association)

Repost 0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 14:20

 Suite à l’appel à projet de la région IDF, « Aide à l’accès au livre et à la littérature des personnes âgées »  notre association a obtenu une subvention afin de permettre la mise en place d’actions régulières au sein de l’hôpital Rothschild.


La Mairie du 12e soutient le projet et a d’ores et déjà relayé l’information sur son site. En effet, la lecture à l’hôpital et le développement de la culture en général dans cet environnement fait partie des orientations culturelles des ministères de la Culture et de la Santé. 

 

L’action de Délidémo


Deux événements sont déjà programmés dans le cadre du Printemps des Poètes qui cette année à pour thème, l’enfance :


Prête-moi ta plume, installation sur les mots circulera au sein du secteur gériatrie le mercredi 14 mars de 15h à 17h.


Un Café littéraire est organisé le Dimanche 18 Mars de 14h30 à 18h00 à la cafétéria du Rez-de-chaussée.

 

En dehors de cet événement, Délidémo interviendra par la suite chaque semaine au chevet des patients. Les Lundis Poèsie est une action spécialement conçue pour l'hôpital et proposant la  lecture de poèmes et autres formes courtes en chambre. Cette intervention compléte celle déjà mise en place par les bibliothécaires bénévoles de l’Hôpital Rothschild (Association Culture et bibliothèque pour tous) qui passent 2 fois par semaine dans les chambres pour porter des livres aux patients.

 

Culture à l'hôpital, une intervention difficile

Cependant il faut savoir que l’action culturelle en milieu hospitalier, même si elle existe depuis plusieurs années, n’est pas comme on pourrait le croire, systématique et organisée. Et ce même si l’animation se révèle être un excellent outil thérapeutique permettant d’améliorer le bien être des patients qui se trouvent en long séjour à l’Hôpital.

 

Les freins majeurs étant le manque de moyens financiers, l’insuffisance de personnels dédiés à l’animation (déplacement des patients handicapés et mise en œuvre des actions programmés. De plus la problématique actuelle du déficit de soignants, ne favorise pas la participation aux actions proposés. Aussi tout reste à faire dans ce domaine.

 

L'objectif est de parvenir à convaincre et à fédérer le personnel de l’Hôpital autour du bien fondé de l’animation.C’est la mission de Christiane Boudier récemment nommée  directrice du Pôle socio-culturel à l’Hôpital Rothschild et grâce à laquelle Délidémo va pouvoir intervenir.

 

Christiane Boudier veut développer ces actions sur la durée et entend intégrer l’animation dans le travail quotidien à l’hôpital : « La culture et l’animation située à la frontière du soin, doivent permettre de soigner encore mieux les personnes hospitalisées, tout en contribuant à gérer les risques liés à l’hospitalisation (douleur, solitude, souffrance morale, repli sur soi et fin de vie) ».

 

Ecouter

 

Une action à long terme


L’accompagnement des malades ou en fin de vie existe déjà au sein de l’hôpital sous la forme de visites dispensés par les associations  Les Petits frères des pauvres, Claude Pompidou, VMEH qui  ont pour mission de converser, échanger, tenir compagnie et de favoriser la parole comme soin palliatif.


Mais il faudrait aller plus loin, proposer autre chose, faire sortir les malades des chambres, créer des événements qui génèrent du lien, faire de l’espace hospitalier un véritable lieu de vie et d’échange.


C’est pourquoi depuis Juillet 2011, une programmation régulière et exigeante à été mise en place  au sein des services de l’Hôpital. Chaque semaine des activités manuelles de loisirs créatifs (création de bijoux, peinture sur soie, broderie…) sont organisées par une animatrice de l’Hôpital pour les patients en rééducation. Une ludothèque animée  par l’association Les Blouses Roses est également organisée en gériatrie afin d'  utiliser le jeu comme support de mémorisation.  Récemment un atelier bridge a été ouvert dans ce même service afin de  favoriser les rencontres entre patients.


Un autre rendez-vous phare de cette programmation est l’intervention du comédien Thomas Cousseau de l’association TOURNESOL qui vient chaque mois proposer des lectures de textes à voix haute ainsi que des séances de lectures accompagnée à la  guitare classique.


Ces interventions ont déjà suscités un fort engouement et commencent déjà à recréer du lien au sein des services. Elles participent de plus à une volonté forte d’ouvrir l’hôpital sur l’extérieur et d’impliquer acteurs culturels et associations. En témoigne le récent partenariat avec le Conservatoire de Musique du 12ème arrondissement qui investit ponctuellement l’auditorium de l’Hôpital pour des répétitions publiques ouvertes à tous.


Après les récents déménagements et travaux de réhabilitation il s’agit pour l’Hôpital Rothschild de  restaurer une dynamique d’animation. Mais surtout de faire changer le regard des aides-soignantes qui se montrent souvent réfractaires à intégrer l’animation dans les soins au quotidien.

Et ainsi de faire comprendre qu’en gériatrie, le livre constitue un lien avec la vie sociale et psychique, de même qu’il permet d'entretenir la mémoire.


L’action régulière de Délidémo en lien avec les autres associations intervenantes de l'hôpital Rothschild ont ainsi pour objectif principal de lutter contre la solitude et l'isolement, mais aussi d'ouvrir l'hôpital sur la vie du quartier.


Pour aller plus loin

 

http://www.petitsfreres.asso.fr/


http://www.associationtournesol.com/

 

http://www.lesblousesroses.asso.fr/

 

http://www.uncbpt.com/

 

 

 

 

Repost 0
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 14:52

Délidémo via le site de la Mairie du 12ème

 

 

L'association Delidemo qui œuvre depuis de nombreuses années dans l'arrondissement pour la diffusion du livre, propose cette année une action particulière en partenariat avec l'hôpital Rothschild...

 

Lire la suite

Repost 0

L'association

  • : Le blog de l'association Délidémo
  • Le blog de l'association Délidémo
  • : Délidémo est une association pronant l'accès à la lecture pour tous. Elle propose de nombreuses actions autour du livre et de la lecture : portage de livres à domicile, bibliothèques de rue, lecture à voix haute et ateliers créatifs.
  • Contact

Contact

Association Délidémo

70, rue du Rendez-vous

75012 Paris

Tél : 01.53.17.61.19

courriel : delidemo@orange.fr

Albums photos