Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 10:41

 

 

 

 

"Le salon littéraire chez Madame M.."Ces mots qui vont si bien ensemble, prononcés à voix haute ou bien simplement lus sur le papier  font voyager vers le XIXème siècle.

 

On s''imagine transportés deux siècles auparavant sur de confortables sièges capitonnés : duchesse brisée, méridienne, indiscret ou confident, des assises propices à l'écoute et à la lecture.La réalité en est proche.

 

En ce 25 juin estival, Madame M. accueillait chaleureusement une vingtaine de personnes pour ce salon littéraire. Le temps était à la rencontre et aux retrouvailles. Les hortensias et les roses  remplaçaient le feu de la cheminée qui crépitera à nouveau lors du prochain salon littéraire de l'hiver.

C'est dans cette chaleur humaine que se sont succédés des extraits de Daniel Pennac, Luis Sepulveda, David Garnett, Georges Rodenbach, Markus Zusach.

 

Sans avoir choisi un thème particulier pour ce salon, il s'est avéré que l'idée du corps revenait souvent dans le titre et dans le contenu.

 

« Le journal d' un corps » de Daniel Pennac était très représentatif puisque 4 lecteurs avaient choisi de le présenter. Anne-Marie, Alexandra, Françoise et Odile ont choisi chacune de lire « une partie du corps » de ce journal qui leur parlait personnellement.

 

A l'issue de ces lectures, beaucoup d'entre nous sans doute, partiraient aussi à la conquête de ce corps.

 

Marcel « aime le livre qui lui parle » et  nous a présentés « Le dernier souvenir de la peau » de Russell Banks avant de nous émouvoir et de nous toucher au coeur avec la lecture du début de «  La voleuse de livres » de Markus Zusach.

  

 

 

Chantal nous a fait froid dans le dos avec l'étude d'un couple en désamour, leurs corps sans éveil au petit matin autour d'un café amer.

 

Avec « la femme changée en renard » de David Garnett, Bernard nous a élancés vers le fantastique avec la métamorphose d'un corps. La peau a laissé place au pelage.

 

Une légère pause a permis aux papilles des invités de savourer tartes aux pommes et à la pistache sous les picotements d'un verre de cidre.

 

Après quelques changements de places, le salon de Madame M. devenait théâtral. Pour la plus grande joie de nous tous, Marcel et Bernard à deux voix, ont lu tout en jouant, une nouvelle de Jean-Claude Grinberg « Si ça va, bravo ». Un moment inattendu qui résonnait comme un cadeau précieux. De cette improvisation naissait un dialogue enlevé, drôle et percutant qui leur collera certainement longtemps à la peau et durant lequel les protagonistes devaient « habiter » de nouvelles fonctions.

 

Avant d'achever cet après-midi « corporelle », j'ai lu un extrait de Bruges-La Morte de Rodenbach. Le personnage principal souffre de la perte cruelle de sa femme et fait corps avec la ville qui sied si bien à son deuil. Ce roman aux allures fantastiques rejoignait pour finir l'univers de David Garnett.

 

Marcel et Bernard grâce à leur interprétation ont peut-être donné l'idée pour le prochain salon littéraire d'orienter aussi des extraits de dialogues ou de courtes saynètes à plusieurs voix.

 

Le salon littéraire s'est achevé en imaginant déjà avec régal, la promesse du prochain rendez-vous chez Madame M. cet hiver, au coin du  feu.

 

Retrouvez la sélection littéraire de ce salon sur le blog des lecteurs de l'association  

gazette

Partager cet article

Repost 0
Published by Délidémo - dans Cafés littéraires
commenter cet article

commentaires

L'association

  • : Le blog de l'association Délidémo
  • Le blog de l'association Délidémo
  • : Délidémo est une association pronant l'accès à la lecture pour tous. Elle propose de nombreuses actions autour du livre et de la lecture : portage de livres à domicile, bibliothèques de rue, lecture à voix haute et ateliers créatifs.
  • Contact

Contact

Association Délidémo

70, rue du Rendez-vous

75012 Paris

Tél : 01.53.17.61.19

courriel : delidemo@orange.fr

Albums photos